MEETING FUNGANA 26/05/2018

LISTE DES ENGAGES AU 26/05/2018 : Liste engagés 26mai

ATTENTION MODIFICATION HORAIRES MEETING FUNGANA !!!

A la demande de nombreux athlètes, compte tenu de la chaleur annoncée, nous avons décidé de décaler et modifier les horaires de courses afin de vous offrir les meilleures conditions possibles pour perfer :

15h20 : relais 8228 (chpt 95)

15h40 : 800m F
16h10 : 800m H

16h40 : 3000m Minimes H (ajout 15/5)

17h10 : 3000m st F (+ 2000m st Ca/Ju)
Championnats 95
17H40 : 3000m st H (+ 2000m st Ca)
Championnats 95

18h00 : 3000 marche F et 5000 marche M

18h45 : 1500m F
19h15 : 1500 m H

19h45 : 5000m H
20h15 : 5000m F

***************************************************************************************************************************

Il est là, il revient : le meeting FUNGANA 2018 !!!

Cette année nous avons l’honneur d’avoir comme marraine MELANIE DOUDART, elle participera au 5000m avec un objectif de descendre sous les 16′.
Comme chaque année, nous proposons un programme axé 1/2 fond avec des courses de tous niveaux. Chaque course élite sera emmenée par des lièvres.

Programme :

13h15 : 3000m Minimes H (avec tentative record de France)
13h30 : 800m F
14h : 800m H
14h30 : 1500m F
15h : 1500m H
15h20 : relais 8228 (chpts 95)
15h40 : 3000m st F + support championnats 95
16h05 : 3000m st H + support championnats 95
16h30 : 5000m F
17h00 : 5000m H

Présentation des lièvres F du Meeting FUNGANA :

✅ Sur 800 : Valentine HUZE (Records : 2’07″28 au 800, 4’22″81 au 1500) – Passage en 1’15/1’16 au 500;

✅ Sur 1500 : Fatima CHARKAOUI (Records : 2’11″99 au 800, 4’24″66 au 1500) – Passage en 2’52 au 1000;

✅ Sur 3000 steeple : Zakia ADERGHAL (Records : 4’29 au 1500, 10’23″50 au 3000 steeple) – Passage en 4’55 au 1500;

✅ Sur 5000 : Samira MEZEGHRANE-SAAD, championne de France 2018 de 10000m (Records: 15’43″07 sur 5000, 32’41 sur 10km, 1h12″24 sur semi) – Passage en 9’35 au 3000.

Présentation des lièvres masculins :

✅ Sur 800 : Mathieu LAURAIN (Records : 1’50″32 au 800) – Passage en 1’21 au 600;

✅ Sur 1500 : Azeddine HABZ (champion de France 2018 cross court, 29’19 au 10km, 1’50″44 au 800, 3’44 au 1500) – Passage en 2’27/2’28 au 1000 (Possibilité 2’22/2’23);

✅ Sur 3000 steeple : Mehdi AKAOUCH (Records : 29’19 au 10km, 8’43 au 3000 steeple, 13’51″16 au 5000) – Passage en -4’15 au 1500;

✅ Sur 5000 : Hicham BENGHERDA (Records : 8’47″23 au 3000 steeple, 3’49″94 au 1500, 30’20 au 10km) – Passage en 8’24 au 3000.

Pour monter de belles courses, faites le savoir sur la page fb du meeting, par mail, messages privés…
Ces allures sont pour les séries élites mais le meeting est ouvert à tous avec des courses de tous les niveaux.

TOUTES LES INSCRIPTIONS SE FONT EN LIGNE :

– SUR LE LIEN SUIVANT (accessible à tous) : Inscriptions meeting FUNGANA 2018

– OU SUR LE SITE DU COMITE 95 (avec codes SIFFA) :
ENGAGEMENTS CD95

Inscriptions avant le 25/05 14h : 3€ (à regler sur place)
Inscriptions sur place : 5€

****************************************************************************************************************************************************

INTERVIEW d’une grande athlète mais surtout d’une femme équilibrée au grand coeur et avec la tête pleine : MELANIE Mélanie Doutart. Marraine du meeting FUNGANA 2018, elle participera également au 5000m avec l’objectif de se rapprocher des -16′.

🔝Bonjour Mélanie. Tout d’abord je voulais vraiment te remercier d’avoir accepté d’être la marraine de l’édition 2018 du Meeting FUNGANA, c’est un honneur pour nous de recevoir une telle athlète.

– Peux-tu te présenter en quelques mots et notamment ce que tu fais dans la vie en dehors de ta carrière d’athlète ?

➡️Je suis une fille de la campagne picarde et j’ai fait mes études de médecine à Amiens.
J’ai commencé la course à pied fin 2013 dans un but de remise en forme après une période difficile. J’ai fait ma première course sur un semi-marathon à 5km de chez moi, sans véritablement rechercher une performance. Mon 1h38, qui peut peut-être paraitre dérisoire pour certain était déjà assez prometteur après 6 mois de footing. J’ai donc pris ma première licence à l’Amiens Université Club en septembre 2014 sur les conseils d’une amie, où j’ai pu rencontrer mon premier entraineur Philippe Barbier et son groupe qui m’ont amené à mon niveau actuel. Je termine actuellement ma dernière et dixième année de médecine pour m’installer en libéral en tant que médecin généraliste et médecin du sport.

– Avec ce train de vie intense, comment arrives-tu à concilier vie professionnelle, sport de haut niveau et vie perso ?

➡️Je suis très organisée dans ma vie en générale, je calcule tout à l’avance. 5 minutes c’est 5 minutes. La réalité est que je suis rarement chez moi, que je suis souvent sur les routes et que je laisse mes vêtements dans des sacs de voyage par gain de temps ! Mais aujourd’hui c’est tellement une habitude que ça ne me choque plus !
Je m’entraÎne 6 fois par semaine, maximum 7 fois. J’aimerais en faire un peu plus mais actuellement c’est encore difficile à concilier vie professionnelle et grosse charge d’entrainement. Ce qui me pèse le plus sont mes déplacements professionnels. Mon travail n’est pas vraiment fatigant physiquement même si parfois examiner une hanche de sprinteur cycliste peut l’être ! C’est plutôt nerveusement car je suis encore toute jeunette et ai encore beaucoup d’expérience à acquérir dans ma pratique.

– Pourrais-tu nous décrire à quoi ressemble la journée type de « Doudou » ?

➡️Tous les 6 mois, je change de lieu de travail dans le cadre de ma formation, donc mes conditions de travail changent aussi. En général, c’est 8h30-18h00 avec 1h00 entre 2, et 2 journées se terminant vers les 20h30. Parfois des astreintes le samedi matin. Je m’entraine plutôt le soir, ou entre midi et 14h quand je termine tard le travail. Le week-end, je préfère m’entraîner le matin pour profiter de la journée ensuite et bosser quand je le peux.

– Ton expérience de 6 mois à l’INSEP vient de se terminer, peux-tu nous expliquer en quoi consistait ta mission ? As-tu eu l’occasion de partager des séances avec le groupe ½ fond de l’INSEP (Maeva DANOIS, Yoann KOWAL, Morhad AMDOUNI…) ?

➡️Dans le cadre de ma dernière année de DESC de médecine du sport (spécialisation sur 2 ans), j’ai eu l’opportunité de passer 6 mois à l’INSEP afin d’avoir la formation optimale en traumatologie du sport. Je termine ce stage début mai. J’y tenais la permanence de soins (consultation sans rendez-vous pour gérer la traumatologie fraiche, la médecine générale, etc), les bilans et consultations de suivi des sportifs de haut niveau ainsi que des consultations externes de médecine du sport. J’ai eu l’occasion de partager quelques footings et séances PPG avec le groupe demi-fond de l’INSEP, encadré par Philippe Dupont. Nous avons pu partager nos expériences. Celui qui m’a le plus marqué c’est Morhad Amdouni. Il a une détermination telle, il est motivant. Il est capable de nous faire comprendre que tout est possible et qu’il faut toujours tenter quelque chose même si l’objectif nous parait compliqué.

– Récemment tu as annoncé que tu quittais ton entraîneur de toujours (Philippe BARBIER) pour rejoindre Laurent LEMAIRE (entraîneur de Benjamin PIRES), pourquoi un tel choix ?

➡️Avec Coachou (ndlr Philippe Barbier) c’était difficile de gérer l’entrainement à distance. Malheureusement cet hiver, j’ai peu profiter des séances avec mon groupe d’entrainement. Mon entraineur avait eu des problèmes de santé et gère un groupe d’entrainement de plus de 40 personnes. Je devenais un peu trop pour lui et j’avais envie de travailler un peu différemment. Je me suis donc orientée vers Laurent Lemaire, l’entraineur de Benjamin Pires, en qui, moi et Coachou avons une très bonne opinion.

– Depuis que tu as commencé l’athlétisme en 2014, tu connais une ascension fulgurante et le graal en 2017 avec le titre de championne de France de 10km à Aubagne et plusieurs records (16’14 sur 5000m, 9’40 sur 3000m). 2018 avait bien commencé avec une belle performance sur 3000m en salle (3ème aux championnats de France en 9’29’’40), mais ensuite la saison hivernale n’a pas été à la hauteur de tes ambitions (26ème aux championnats de France de cross, désengagement des championnats de France de 10 000m…). A quoi l’expliques-tu ?

➡️J’étais épuisée en fin d’hiver avec ma thèse/mémoire à préparer, le travail, les conditions hivernales, un nouveau déplacement à l’autre bout de la France dans le cadre de ma formation et des troubles hormonaux. J’ai négligé une infection dentaire débutante début mars qui m’a mis vraiment dans le mal 10 jours avant les France de 10000m avec de la fièvre. Une belle déception mais malheureusement on ne peut pas être opérationnel 365 jours dans l’année. C’est juste tombé mal, mais je serai d’autant plus motivée sur les prochains objectifs.

– Quels sont tes objectifs pour la saison estivale 2018 mais aussi tes objectifs à long terme?

➡️Mon principal objectif cet été est le championnat de France de 5000m avec si possible, un chrono sous les 16’ d’ici là. Ensuite, je me ferai plaisir sur de plus longues distances, Marvejols-Mende puis le magnifique trail de Sierre-Zinal en Suisse. Enfin, j’ai dans le projet futur de monter sur marathon, je ne sais pas si je pourrai envisager ça l’année prochaine étant donné mon installation en cabinet libéral. Un calcul est aussi à faire par rapport à mes ambitions dans ma vie personnelle.

– Un beau 5000m est annoncé au meeting FUNGANA avec comme lièvre de luxe Samira MEZEGHRANE SAAD (récente championne de France de 10 000m) qui partira sur une allure de 9’35 au 3000m. Quelles seront tes ambitions sur cette course ?

➡️Descendre sous les 16’ est mon objectif, et j’espère que les conditions météorologiques et la forme physique seront là pour tenter le coup ! Je sais que Samira a beaucoup d’expérience et est un vrai métronome.

– Tu es partie 15 jours à ITEN au KENYA avant les France pour effectuer un stage d’athlétisme (village où FUNGANA a choisi de réaliser ses missions humanitaires). Que retiens-tu de ce séjour ?

➡️J’ai adoré cette expérience et je pense que j’y retournerai dans un avenir proche. Les conditions sont idéales pour s’entrainer (le sol plutôt souple, la température entre 20 et 26°C, le cadre dépaysant…) et j’adore voyager. Là-bas, l’athlétisme fait vraiment partie de la culture.

– En août, tu as annoncé que tu participeras à une course de montagne les plus prestigieuses qui existe. Peux-tu nous en dire plus ? Une reconversion à moyen terme ?

➡️Je compte faire le trail de Sierre-Zinal, considéré comme l’une des plus belles courses de montagne au monde. 31km avec 2200m de D+ soit un temps de course entre 3h10 et 3h20 pour faire très bien ! J’ai envie de me dépasser, de me changer les idées et cette course est bien placée dans l’année pour me permettre de tenter cette expérience. Si je n’arrive plus à marcher par la suite, ce n’est pas grave, j’aurais 2 de coupure pour m’en remettre !

– Pour en savoir un peu plus sur toi

➡️Cœur à prendre ou déjà conquise ? Déjà conquise
➡️Réservée ou communicative ? communicative
➡️Gourmande ou petit moineau ? Ultra gourmande
➡️Coquette ou décontractée ? Coquette
➡️Aérobie ou anaérobie ? Bonne question ! Plutôt aérobie
➡️Mer ou montagne ? la montagne, la rivière 
➡️IDF ou Haut de France ? Hauts de France bien-sûr !

– Et pour finir, si tu avais un message à faire passer, lequel serait-il ?

➡️Je remercie tout mon entourage, les amis, la famille, ceux qui m’encouragent de près ou de loin dans tous les aspects de ma vie.
Le sport de haut-niveau comporte des hauts mais aussi des bas. On peut voir le sport comme un moment de détente et de plaisir, sans forcer, pour entretenir sa forme. Il n’y a pas de honte à ne pas rechercher la performance. Mais si vous aimez vous dépasser, je pense qu’il n’y a pas mieux que l’athlétisme !

Merci beaucoup Mélanie pour ta générosité. RDV le 26/05 au Meeting FUNGANA !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*